Mercredi 13 janvier 1915

Je reste à WARSY et continuation de l’installation. Le soir retour à ERCHES, il pleut, sale temps.
Au café, monologues et chansons de quelques camarades, et repos dans un lit de paille.

Publié dans : Non classé |le 13 janvier, 1915 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 14 janvier, 2010 à 15:10 booguie écrit:

    un peu de paille, un peu de chanson
    ils se contentaient de bien peu
    nous on râle pour un rien
    une leçon de vie

    Tu as bien raison Booguie, il faut savoir relativiser
    @+
    Christophe

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : Mon avenir avec lui...

Laisser un commentaire

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi