Mercredi 30 décembre 1914

Après une nuit de bon sommeil, nous nous réveillons et attendons avec impatience le jus pour commencer tout travail.
Il pleut et l’on patauge dans une boue épaisse. On touche du charbon pour réchauffer le temps. Une allée devant les tranchées est construite. Les hommes sont occupés à abriter les pièces. Après avoir casser la croûte on gagne le lit, réchauffés par le poêle qui est rouge.
Des gouttes nous tombent, troublant notre sommeil, mais journée de silence et nuit calme.

Publié dans : Non classé |le 30 décembre, 1914 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire