Dimanche 20 décembre 1914

C’est dimanche belle journée le soleil se fait voir et notre coeur rayonne des beaux jours passés. Il est dit une messe pour les braves du 16° d’artillerie mort au champ d’honneur.
Promenade dans les bois (en corvée du bois de chauffage). L’on regagne le logis puis l’on s’endort comme de coutume d’un sommeil de plomb. La nuit DIDELOT et CORNAU rentrent un peu émus, rouspétance pour une bougie, puis ils s’endorment en père peinard.

Publié dans : Non classé |le 20 décembre, 1914 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi