Mercredi 2 décembre 1914 (117° jour)

Vers 4 heures réveil et départ sous un magnifique clair de lune. Les pavés de la route d’YPRES font sonner le matériel.
Un moulin à vent immobile reste là, stoïque sur le champ de bataille les bras en croix face au ciel semblant implorer la grâce. des obus partent ou éclatent, des fusées éclairent pendant que nous passons sur la route bordée d’arbres et près d’un château. On passe devant un cimetière où reposent des camarades dans leur dernier sommeil. On traverse un canal puis l’on gagne ELVERDING, puis un champ d’aviation, 2 aéroplanes prennent l’air (chasse aux bôches).
On entre à POPERINGHE. Jolie et charmante ville non détruite qui resplendit de beauté. Superbe cathédrale dont les 3 drapeaux flottent au vent. L’on cantonne et campe en dehors de la ville. On fait la soupe. Vent glacial.
Promenade en ville (Souvenirs). De retour l’on s’endort dans la paille, d’un sommeil sûr.

Poperinghe

Publié dans : Non classé |le 2 décembre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi