Mardi 24 novembre 1914 (109° jour)

Au petit jour un groupe du 49° vient s’installer, replacer près de nous à notre ancienne position. Il pleut légèrement. On ne tire pas. Les 77 arrivent toujours et la journée se passe (sous terre dans notre abri où flambe un poêle fait d’une boite de fer blanc et d’une fourche en guise de grille). Comme d’habitude lignes coupées et petite promenade matinale.
Le soir à la tombée de la nuit nous recevons de tous côtés des 77 qui balayent la maison et éclatent heureusement sans blesser personne. Le soir grande canonnade et je me couche après une longue veille (occupé à mettre mon journal de campagne à jour).

Publié dans : Non classé |le 24 novembre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi