Samedi 21 novembre 1914 (106° jour)

La nuit est presque calme. Il fait le même temps froid, beau et sec. On commence très bien à s’y habituer.
Réussite sensationnelle les maréchaux des logis BOILEAU et FABIANI descendent un aéroplane qui va s’effondrer sur les Boches. Le colonel donne 20 frs pour boire le champagne mais comme il n’y a ici que de l’eau la bombe est remise.

Publié dans : Non classé |le 21 novembre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi