Mercredi 18 novembre 1914 (103° jour)

Le temps est beau et clair. Il a gelé. La boue s’est durcie heureusement, chic temps pour les avions et pour courir les lignes. Un 1° passe à 9 heures et lance des fusées. On se cache. Et toute la journée le défilé continue provoquant le même geste. Nouvelle veillée dans la ferme autour du feu où l’on a beaucoup de mal à s’approcher.
Toute la nuit les marmites tombent autour et aux environs de la maison.

Publié dans : Non classé |le 18 novembre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi