Lundi 16 novembre 1914 (101° jour)

On est derrière le village de ZONNEBEKE. Dès le matin, on commence à s’installer. On arrange des tranchées déjà à demi-creusées. On y met du bois et de la paille pour atténuer l’humidité. Les Allemands arrosent le pays de shrapnels et de marmites. On en reçoit sans cesser le travail. Le ciel est clair mais il fait toujours froid et très humide. Des fantassins, des cuirassiers passent couverts de boue jusqu’aux genoux. Un aéroplane Anglais lutte contre le vent sans pouvoir s’élever. Le soir nous nous réunissons à la 9° pour saluer les tombes de nos 2 camarades mort la veille dans ce champ détrempé de BELGIQUE (GUICHARD et …….).

Publié dans : Non classé |le 16 novembre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi