Mardi 10 novembre 1914 (94° jour)

Le temps se refroidit sans s’éclaircir. La pièce du maréchal des logis BENDEL rejoint celle de BOILEAU dans les carrières pour le tir sur aéroplane. Mais cette sorte de gibier ne sortant pas par temps de brouillard, nous restons inactifs dans une caverne (un vrai repaire de brigands) à nous chauffer, lire et fumer la pipe. De temps en temps une petite visite ou appels avec la pièce.

Publié dans : Non classé |le 10 novembre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi