Jeudi 5 novembre 1914 (90° jour)

Très belle journée qui ne nous sauve pas de l’appel à 7 heures. L’après- midi vers 3 heures on attaque coups de fusil aux avant-postes, coup de canon chez nous (une douzaine par pièce). A minuit ce sont les Allemands qui nous rendent la monnaie de la pièce. la fusillade est nourrie et se prolonge. Nous tirons une vingtaine de coups chacun sur les tranchées. Peu à peu les coups de fusils s’espacent et s’arrêtent vers 1 heure.

Publié dans : Non classé |le 5 novembre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi