Mercredi 7 octobre 1914

Matinée calme et claire. Il passe coup sur coup 2 aéroplanes. On joue à la manille derrière la pièce.
Tout à coup un sifflement rapproché! On se couche d’instinct. Une marmite tombe à une dizaine de mètres à gauche de notre pièce avec un fracas épouvantable.
Personne de touché aucun dégât. Le maréchal des logis LESAURE le plus éloigné reçoit un éclat qui lui fait une marque sans entrer profondément. Après cette alerte paix complète jusqu’au soir. Un de nos aéroplane essuie le feu d’une batterie 77 et tout le tir bien dirigé l’encadre sans l’atteindre. La nuit violente canonnade à gauche.

Publié dans : Non classé |le 7 octobre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi