Samedi 3 octobre 1914

De la tranquillité jusque vers midi. Le temps est devenu clair. Brusquement une salve de gros obus tombe sur le village, démolissant des murs, blessant une douzaine de personnes dont deux camarades de la batterie PINET et MANIQUET occupés à faire la cuisine dans les maisons de CUY le premier sérieusement touché. On tire dans la soirée sur une colonne d’infanterie à 6 Km. Le soir est tranquille et aucun roulement de mitrailleuse ne vient nous réveiller pendant la nuit.

Publié dans : Non classé |le 3 octobre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi