Dimanche 20 septembre 1914

On reste toute la matinée au bivouac. Vers 11 heures mise en batterie sur le plateau dominant MAREUIL que les Allemands ont quitté la veille. On tire beaucoup de coups de canon dans la journée et la fusillade redoublent pour s’arrêter tout à coup brusquement, à la nuit tombante.
Dans la nuit tranquille on repart occuper le même cantonnement que la veille.

Publié dans : Non classé |le 20 septembre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi