Samedi 19 septembre 1914

Départ à 5 heures, marche lente jusqu’à MERGUY où on s’arrête la majeure partie de la journée à regarder tomber la pluie et à attendre le ravitaillement. Nouveau départ dans la soirée pour MAREUIL où on s’arrête jusqu’à la nuit noire pour cantonner ensuite dans le village. Nos batteries ne tirent pas, mais avant garde se livre une bataille sérieuse à en juger par les détonations.
A minuit des coups de fusils partent encore non loin du village endormi.

Publié dans : Non classé |le 19 septembre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi