Vendredi 18 septembre 1914

Départ dans la nuit à 1 heure 1/4 du matin. On marche dans une nuit pluvieuse et noire sur la route qui traverse la forêt de COMPIEGNE. Au jour on débouche de la forêt on traverse l’OISE puis le canal de l’OISE qu’on longe jusqu’à un village (THOUROTTE) où se trouve concentrée la majeure partie des troupes du 13° corps.
A la sortie du village on traverse un espace découvert que crible tout à coup une batterie Allemande. Le capitaine tombe, la cuise traversée. Le cheval du lieutenant qui était à ses côtés est tué. Quelques noirs s’enfuient en complet désarroi jusqu’en haut de la côte les troupes se rassemblent, on s’arrête en plein champ, les chevaux attelés. On reste là jusqu’au soir à faire la cuisine et à regarder défiler les troupes nègres et les arbis.
Le soir on va se coucher dans la gare qui se trouve tout près.

Publié dans : Non classé |le 18 septembre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi