Jeudi 17 septembre 1914

Rien ne se produit, on repart au petit jour se dirigeant sur TRACY LE VAL. On croise le 36° et quantité d’autres régiments entre autres les troupes africaines, zouaves, tirailleurs et spahis sur leurs petits chevaux et leurs hautes selles en bois rouges. beaucoup de zouaves blessés remontent vers le village, au bord de la route qui monte à un immense plateau, un amas de chevaux éventrés. On bivouaque à côté d’une forêt remplie de faisans, tout près des troupes indigènes. Le soir on traverse une forêt, on repart en arrière de TRACY LE VAL mettre en batterie dans le parc d’un château sans tirer. souper aux pommes, bonnes bouteilles et repos dans la paille au milieu des fantassins.

Publié dans : Non classé |le 17 septembre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi