Mercredi 2 septembre 1914

Toujours pas de déplacement. Toujours des coups de canons et des aéroplanes qui passent. On reçoit des ordres pour réorganiser la batterie sur le pied de 3 canons et 8 caisson; le soir un détachement arrive du dépôt d’ISSOIRE amenant quelques vieux camarades.

Publié dans : Non classé |le 2 septembre, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi