Dimanche 30 août 1914

Une nuit sans alerte, on se réveille dans du brouillard blanc, les manteaux humides et on repart pour RAMBERVILLERS occuper les mêmes positions que la veille.
Toujours des obus Allemands qui arrivent de très loin par salves. Beaucoup de terre moulinée peu de résultats.
Le soir on repart encore bivouaquer à ROMONT presque au même endroit que la veille.
Grande conversation avec les camarades sur les évènements du jour autour d’une boite de singe sur 3 bottes de paille.

Publié dans : Non classé |le 30 août, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi