Samedi 29 août 1914

De très bon matin réveil par 2 ou 3 salves d’obus allemand qui arrivent sur la ville non loin du bivouac. Toute la journée des obus de 250 continuent d’arriver sans blesser personne et sans empêcher les cuisiniers de faire rôtir convenablement les tanches prises par nous. Le soir on part avec tout le 16° bivouaquer à ROMONT. Encore une nuit à la belle étoile roulé dans le manteau, la tête appuyée sur la musette comme oreiller sous une lune rougeâtre tellement obscurcie par les fumées qui montent du bivouac que le camarade GUILBAUD la compare à une lanterne vénitienne pendue dans un arbre au soir du 14 juillet.

Publié dans : Non classé |le 29 août, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi