Jeudi 20 août 1914

Repos d’abord. Tout à coup une pluie d’obus tombe sur le bois. Après plusieurs va et vient on se met en batterie sur un plateau derrière HARTZVILLER. Sur le plateau on reste sur la position jusqu’a la nuit. La canonnade s’apaise peu à peu. Dans la nuit une demi-lune d’incendie va de SARREBOURG jusqu’au village d’en face. Tout à coup un ordre nous renvoie en arrière jusqu’a un bois dans lequel on arrive pour bivouaquer à 11 heures de la nuit.

On s’endort la tête sous un arbre au milieu de ronces, serrés autour d’un grand feu.

Publié dans : Non classé |le 20 août, 1914 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

Femme et Psy |
Un autre regard sur soi et ... |
COLLECTIF49 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | demoli
| Objectif CAPA
| info retour à l'emploi